Black uhuru

Publié le par Gismo

   Black Uhuru est un groupe légendaire de l'époque  "Roots Rock Reggae". Le terme «Uhuru» signifie «liberté» en Swahili, une langue d'Afrique de l'Est.


    Le groupe est formé en 1974 par Euvin "Don Carlos" Spencer, Rudolph "Garth" Dennis et Derrick "Duckie Simpson. Euvin et Rudolph ayant quitté le groupe, l'un pour entamer une carrière solo et l'autre pour aller chanter dans un autre groupe mythique, The Wailing Souls. Arrivent alors Michael Rose, Errol Nelson et le fameux duo Sly Dunbar et Robbie Shakesspeare. Le groupe enregistre alors "Love Crisis"(1977), le réel point de départ de leur carrière.


    Mais leur notoriété arrivera réellement lors du recrutement de Sandra "Puma" Jones qui vient remplacer Errol pour épauler Michael aux harmonies. Fort du recrutement de la belle américaine, le groupe enregistre en 1980 deux albums : "Black Uhuru" et "Sinsemilia" (avec Stevie Wonder au piano sur "No Loafing"), deux albums forts de chansons très roots, d'harmonies magnifiques et de thèmes militants et profondement rasta.


    Black Uhuru furent les premiers à enregistrer pour le label créé par Sly & Robbie, Taxi Records.


    En 1981, L'album "Red" arrive dans les bacs, il est souvent considéré comme leur meilleur album studio.


    Black Uhuru enchaine les tournées internationnales – notamment avec les Clashs, ou, plus étonnant, les Rollings stones ou encore Police –, et décroche le premier Grammy Award jamais décerné a une formation reggae ! Mais au sommet de la renommée du groupe, Michael quitte la formation pour vivre sa vie et s'occuper de sa ferme. Il continuera malgré tout une carrière solo à la hauteur des exigences du public.


    Black Uhuru connaîtra alors une carrière chaotique, à commencer par le recrutement du jeune chanteur Delroy  "junior" Reid issu du quartier de Waterhouse, tout comme Michael Rose. Mais cette alliance ne dure que jusqu'en 1990, année du décès de Puma Jones, qui entraîne la désintégration du groupe.


    Sur ce, Don, Garth et Duckie, les fondateurs originels du groupe, reforment alors Black Uhuru, mais malgré une série d'albums dont "Now", "Iron Storm" et "Mystical Truth", la magie a disparu, peut-être en raison de la vague digitale des années 80 qui dénature le Roots Rock Reggae... En 1995, le groupe se sépare à nouveau. Les trois acolytes iront même à se déchirer devant les tribunaux pour savoir qui aura le droit à l'utilisation du nom de Black Uhuru, procès gagné par Duckie Simpson.


    Black Uhuru reprend son activité avec Andrew Bees et Jenifah Nyah, mais le groupe ne surprend plus en studio et mise sur le live pour contenter son public. En février 2004, Duckie Simpson annonce le départ de Andrew Bees et le retour de Michael Rose. Le groupe tourne alors sous le nom de Black Uhuru feat. Michael Rose.

Source de l'article

Publié dans Biographies

Commenter cet article