Studio One

Publié le par Gismo

En 1962, Clement "Coxsone" Dodd construit son studio d'enregistrement, le mythique Studio One de Brentford Road. Le saxophoniste Tommy Mc Cook, revenu d'un contrat à Nassau, vient renforcer son équipe de musiciens mené par Roland Alphonso er Lester Sterling depuis 58.

Lloyd Knibb, batteur historique du SKa, avait suggéré de réunir en un seul groupe les meilleurs instrumentistes de l'île, ce qu'accomplit Dodd en ajoutant le génie de Jackie Mittoo au trompettiste "Dizzy" Johnny et au contrebassiste Llyod Brevett.

Don Drummond est l'un des leaders les plus reconnus par les jazzmen célèbre tel que Georges Sharinget J.J .Johnson. Ce groupe prendra le nom des Skatalites de juin 64 à aout 65.
Bien que talonné par Duke Reid et Prince Buster, Dodd domine désormais le Ska. Il restera le principal producteur de l'île pendat une décénnie.

Delroy Wilson rejoint aussi son écurie et lui donne une nouvelle série de succès, puis Perry lui aussi vient chanter et un dubplate populaire (Chicken Scratch) va lui donner son surnom.

Prince Buster entame sa tournée anglaise, et y enregistre Wash Wash avec Georgie Fame . Marqué par  Malcom X dont le nationalisme radical remet les paroles de Marcus garvey au gout du jour, Prince Buster fonde la marque de disque Islam. En précurseur de la culture rastafari, Buster revendique sa négritude. Il est déjà un héro populaire en Jamaique.

Ken Boothe et "Strange" Cole sont également engagés chez Studio One, et sont vite suivit par le groupe vocal formé de Braithwaite, Tosh, Livingston, et Bob Marley : Les Wailing Wailers . Ils travaillent avec la vedette locale Joe Higgs qui a quitté Studio One et leur apprend les harmonies vocales.

En décembre Dodd publie leur premier gros morceau, Simmer Down, qui va contribuer au lancement des Rudes Boys  que Marley dans ce titre incite à les calmer. Dodd rivalise avec les Maytals, partis chez Buster et Kong, et Justin Hinds & The Dominoes, les groupes dominants.

Publié dans Culture Reggae

Commenter cet article